Menu Fermer

Champs Morphogénétique – Mémoire Génétique – Résonance Morphique

http://lonemanpai.com/thread/120/morphogenetic-genetic-memory-morphic-resonance

http://lonemanpai.com/attachment/download/164

Lineage-Ancestors.docx (508.25 KB)


Champs Morphogénétique – Mémoire Génétique – Résonance Morphique

Le Point Ancestral se trouve juste devant la zone du YinTang – un petit peu au dessus, comme mentionné dans le LoneMan Pai™-WinRAR – POINTS = Ling Bao Tong Zhi Neng Nei Gong Shu   Thu May 15, 2014


Héritage d’une mémoire collective de toutes les choses précédentes de leur sorte.

Il est également responsable des « interconnexions de type télépathique entre les organismes ».


Jung a émis l’hypothèse que les formes archétypales étaient transmises par le patrimoine physique, Sheldrake a attribué les mémoires collectives à la résonance morphique.


« Un nombre croissant de preuves suggèrent que plus il y a de gens qui apprennent une chose, plus il devient facile pour les autres d’apprendre celle-ci. Dans le cadre d’une expérience, le biologiste britannique Rupert Sheldrake a utilisé trois courts poèmes japonais : un assemblage incohérent de mots japonais, une strophe nouvellement composée, et un poème traditionnel connu de millions de Japonais. Ni Sheldrake ni les écoliers anglais à qui il a fait mémoriser ces textes ne connaissait l’ordre des textes, par ailleurs, ils ne parlaient pas un mot de japonais. Le poème le plus facile à apprendre s’est avéré être celui qui était le plus populaire au Japon. Cette expérience, ainsi que d’autres, ont conduit Sheldrake à postuler qu’il existe un champs de schémas habituels qui lie tout le monde, influence et est influencé par les habitudes de chacun. Ce champs contient (entre autre) le schéma de ce poème japonais. Plus le nombre de gens qui ont adopté un schéma habituel – qu’il s’agisse de connaissance, perception, ou comportement – est important, plus celui ci est prévalent dans le champs, et plus il est aisé à une nouvelle personne de le répliquer. En outre, il semblerait que ce champs existe également pour d’autres entités : oiseaux, plantes, et même cristaux. Sheldrake a nommé ces phénomènes champs morphogénétiques – champs qui influencent les schémas ou la forme des choses. »